fbpx

Margaux Henry a commencé le canoë-kayak à l’âge de 7 ans au club de La Roche Derrien. Après quelques compétitions et stages, elle s’est rapidement rendu compte que ce sport allait être une réelle passion.

Son premier grand titre, il arrive en 2012 en étant championne de France en canoë monoplace. Tout a commencé à s’accélérer pour Margaux Henry l’année qui suit en rejoignant le Pôle Espoir de Cesson-Sévigné, avec notamment deux séances d’entraînement par jour.

2017 sonne le temps du changement, avec le C2 mixte en collaboration avec Yves Prigent. Et en septembre de cette même année, ils obtiennent le titre de champion du monde.

Aujourd’hui, Margaux vous donne ses 4 conseils pour contenir ses émotions pendant une compétition.

Tu es prêt à devenir zen ?

Ça commence maintenant !

Conseil 1 : La préparation

Préparer une compétition ne se fait pas la veille pour le lendemain. Cela démarre bien en amont, comme l’explique Margaux Henry.

« A l’approche de championnats : Etre objectif sur ses entraînements, ses performances, ses gestes techniques, physiques et surtout bien relever tout ce que l’on fait de bien ou de très bien.

Il m’arrive d’écrire sur un papier après ma séance tout ce que j’ai fait de bien et je me rends souvent compte qu’il y a beaucoup plus de positif que ce que je n’imaginais.

Bien sur au quotidien il est important de relever les points à améliorer pour progresser. »

Donc maintenant on investit dans un petit cahier, on prend un stylo (si tu n’en as pas, regardes dans un tiroir de bureau, il y a toujours un stylo qui traîne) et on note tous les points positifs et négatifs lors de ses séances d’entraînement.

Conseil 2 : Le discours interne

Toi aussi tu te surprends à te parler tout seul avant ou pendant une compétition ? C’est tout à fait normal, beaucoup de sportifs de haut niveau utilise cette technique.

Par contre il faut bien utiliser son discours interne, car cela peut clairement influencer tes performances si des messages négatifs se propagent dans ton esprit.

Margaux Henry te donne son discours interne pour rester focus lors de ses compétitions.

« La phrase lors des championnats: il faut se blinder, blinder son esprit, sa tête qu’aucunes émotions ne peut nous atteindre, la peur ne doit pas vous envahir, tout comme la surexcitation ou l’angoisse.

Je me dit souvent cette phrase en boucle et à voix haute dans un petit coin isolé : «  pas d’émotions, pas d’émotions, pas d’émotions »

La contagion émotionnelle : j’essaie également de m’entourer de personnes qui me font du bien et me donne confiance et d’éviter toutes personnes toxiques. »

Nous allons maintenant encore plus approfondir le sujet avec un nouveau secret de notre kayakiste tricolore : le cercle d’émotions.

Conseil 3 : Le cercle d’émotions

« Mon cercle d’émotions : il m’arrive de dessiner un grand cercle dans lequel je note toutes les émotions que je ressens à l’instant T. Chaque émotion est écrite plus ou moins grande selon si je la ressens plus ou moins fort. Après cela je prends du recul et analyse mon cercle si je vois que la peur prend trop de place dans mon cercle ça me permet d’en être consciente et de la gérer en me disant « pas d’émotions » »

Le cercle d’émotions te permettra donc de reprendre le contrôle sur ton mental malgré les différents obstacles que tu peux rencontrer. Ce conseil d’ailleurs peut s’appliquer dans tous les domaines de la vie.

Donc dès qu’une émotion négative refait surface, il faut vite se remémorer son cercle d’émotions pour ne pas être perturber.

Place maintenant au dernier conseil de notre championne pour atténuer tes émotions.

Conseil 4 : Relativiser

« Savoir relativiser : le fait de relativiser sur ce qui se passe ou va se passer, permet de se calmer et de prendre confiance en soi. Imaginons vous êtes au départ des jeux olympiques : (je me demande souvent ce que je me dirais… ?) mais en me rappelant le rêve de gamine que j’avais en voyant ces grands champions à la télé « Wouah ils ont trop de chance, ça doit être génial »

Oui en effet au départ on a de la chance d’y être, de la chance de pouvoir rivaliser avec les meilleurs, de la chance d’avoir les capacités de réussir de gagner, de la chance de faire du sport et de vivre des moments comme ceux-ci que les ¾ des jeunes de notre âge ne vivront jamais.

Relativiser permet d’évacuer des émotions en en créant de nouvelles, tel le plaisir qui est la chose la plus importante à mes yeux, tout les jours à l’entrainement et en compétitions. »

CONCLUSION

Dans le sport la gestion des émotions est LA chose la plus importante car elle permet de performer ou non derrière. Avec les 4 conseils de Margaux Henry pour les contenir, tu as toutes les clés en main pour impressionner tes adversaires et ton entourage sur ton mental.

Si on devait résumer les conseils de notre kayakiste :

  1. Se préparer sans se voiler la face sur ses points forts et ses points faibles pour éviter la surprise le Jour J ;
  2. Avoir un discours interne positif pour maximiser ses chances d’être performant pendant la compétition ;
  3. Mettre en place son cercle d’émotions pour se connaître vraiment et ainsi reprendre le contrôle sur son mental ;
  4. Relativiser pour rester calme et maintenir sa confiance en soi.

Le succès est à la portée de tous, donc à ta portée !

À toi de jouer.

Si tu veux approfondir le sujet et découvrir de nouvelles astuces de sportifs de haut niveau pour exceller, ces articles sont surement parfaits pour toi :

Si tu veux apprendre au côté de Margaux Henry, tu peux réserver des séances de coaching avec elle directement sur la plateforme Cocorigo en passant par ce lien https://cocorigo.club/produit/margaux-henry/

La première consultation avec un athlète est GRATUITEJ'en profite !
+ +