fbpx

L’artésien Jérémy Cadot, s’est lancé dans l’escrime en 1991 après avoir vu ce sport à la télévision. Très vite tombé amoureux de ce sport grâce à son maître d’armes, Jérémy Cadot se spécialise dans le fleuret et a rapidement des rêves olympiques.

Et quel palmarès !

Double champion d’Europe par équipes (2015,2017), médaille de bronze aux championnats d’Europe en individuel en 2017, médaille de bronze par équipes aux championnats du monde en 2017 et le graal… médaille d’argent aux Jeux Olympiques de Rio en 2016.

C’est donc avec un palmarès bien fourni et une envie de partager aux autres ses conseils, que Jérémy va te donner ses 4 techniques pour gérer son stress.

C’est bon, tu es relaxé ? 

Eh bien ça peut commencer !

Technique 1 : Moins de stress grâce à l’entrainement

L’entraînement tient une place essentielle dans la vie d’un sportif. Sans entraînement il est difficile de s’améliorer pour atteindre son objectif principal : réaliser le meilleur résultat possible. Et sans entraînement il est également compliqué d’avoir une bonne gestion de son stress. Jérémy Cadot t’explique les 3 piliers à respecter lors de sa préparation :

  • le relâchement ;
  • les étirements ;
  • la répétition.

« Le stress peut amener une importante consommation d’énergie due au manque de relâchement et de fluidité lors de l’assaut. Il existe plusieurs méthodes d’entrainement permettant d’éviter le surplus de contraction musculaire pendant la compétition.

Puis une période consacrée aux étirements pendant l’entrainement est indispensable pour éviter les blessures, pour gagner en souplesse mais aussi pour réduire le stress si ces étirements sont réalisés d’une certaine manière.

Enfin avoir confiance en ses coups est la méthode la plus efficace pour combattre ses peurs et gérer son stress pendant un combat. Il existe en effet une technique simple qui permet d’acquérir cette confiance et la maîtrise de ses coups. »

La gestion du stress démarre donc directement à l’entraînement.

À côté de ça, l’entourage a aussi une importance capitale pour être le plus zen possible pendant la compétition.

C’est notre prochain point.

Technique 2 : Supprimer les éléments parasites

Que ce soit les amis, les entraîneurs ou encore la famille, l’entourage a un rôle primordial dans la vie d’un athlète.

Selon Jérémy Cadot, l’entourage a également une place importante dans la gestion du stress. Se détacher des pressions extérieures, éviter les éléments perturbateurs et remplacer les idées négatives, voici les points à privilégier pour optimiser sa zen attitude et ainsi combattre son stress de la manière la plus efficace possible.

« Le stress peut parfois provenir de certaines personnes de notre entourage. Savoir s’en détacher et en tirer avantage est une étape cruciale pour la carrière du sportif mais aussi pour la vie de tous les jours.

Une mauvaise décision de l’arbitre, des consignes ne provenant pas du coach, la vue ou le bruit de certaines personnes, une réaction inappropriée de l’adversaire, etc. Pour résumer, tout ce qui ne contribue pas à la performance et qui attire l’attention peut être considéré comme un élément perturbateur. Il est possible d’apprendre à les éviter de manière instinctive.

Pour terminer, il est dans notre nature d’avoir besoin de certitude et de contrôle, cependant le doute s’installe parfois. Et quelques secondes de doute peuvent changer tragiquement l’issue d’un combat. »

S’il y a bien un point que tu dois retenir dans cette deuxième technique, c’est : DÉTACHE TOI DES ÉLÉMENTS PERTURBATEURS !

Maintenant que nous avons vu l’importance de ton entourage, passons aux émotions du sportif.

Technique 3 : L’ancrage émotionnel


Les ancrages sont des techniques qui permettent d’activer en quelques secondes un état mental pendant la compétition ou même pendant un combat (s’il a bien été travaillé).

Il existe trois types d’ancrage :

  • Ancrage de dynamisation : permet d’élever son niveau de combativité et d’agressivité.
  • Ancrage de relaxation : permet de se relaxer, de retrouver son calme et sa confiance en soi.
  • Ancrage de concentration : permet d’élever son niveau d’attention, sa concentration et sa réactivité.

En résumé, l’ancrage émotionnel te permet d’être dans ta bulle. Alors que ça soit se frapper les cuisses, prendre une grande respiration, fermer les yeux… trouve ton geste qui te permettra d’être le plus performant le jour J.

Nous allons maintenant passer à un autre point qui touche beaucoup de sportifs… la gestion de la peur !

« Le sport va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher, la difficulté pour la vaincre. » Pierre de Coubertin

Technique 4 : Gestion de la peur et de l’inconnu

Tout le monde a des peurs. Nous vivons quotidiennement avec des inquiétudes qui nous entourent. Ce ne sont pas des peurs qui nous tétanise au point de rester enfermé chez soi dans le noir, mais des peurs qui peuvent nous bloquer lors d’une compétition.

Jérémy Cadot le dit lui-même « même les plus grands champions ont peur, il ne s’agit pas de ne plus avoir peur, mais de prendre conscience de ses propres peurs, de les accepter et d’apprendre à les gérer. »

Il est important de se dire que ce n’est pas la peur qui nous guide. Il faut d’abord réussir à la reconnaître pour ensuite l’accepter et ainsi passer au-dessus.

Au-delà de la gestion de la peur, il y a aussi la gestion de l’inconnu.

Jérémy Cadot en parle « les certitudes permettent de mieux gérer le stress, mais dans un sport de combat, nous sommes souvent confrontés aux imprévus. Sortir de sa zone de confort et savoir gérer l’imprévu, cela se travaille… »

En progressant dans son sport, surtout si ce dernier est un sport individuel, on peut arriver à pousser nos adversaires dans une zone de panique. Cette dernière peut les mettre dans le rouge et faire en sorte que l’on remporte le match.

Toutefois, dans le cas contraire, il faut travailler cette gestion de l’inconnu. Rester calme, chercher des solutions, anticiper de potentiels moments compliqués, tout ceci se travaille à l’entraînement.

À toi de jouer !

Pour conclure, plus tu seras calme, plus tu arriveras à trouver des solutions pour gérer ton stress. Jérémy Cadot t’a donné ses 4 techniques pour gérer son stress un maximum pendant une compétition.

Selon le sport que tu pratiques, les situations de stress ne sont pas les mêmes. Mais en suivant ces 4 techniques là, tu peux optimiser au maximum tes chances de trouver une solution en cas de stress, et ainsi avoir de meilleurs résultats

Le succès est à la portée de tous, donc à ta portée !

À toi de jouer.

Si tu veux approfondir le sujet et découvrir de nouvelles astuces de sportifs de haut niveau pour exceller, ces articles sont surement parfaits pour toi :

Si tu veux apprendre au côté de Jérémy Cadot (à gérer ton stress par exemple), tu peux réserver des séances de coaching avec lui directement sur la plateforme Cocorigo en passant par ce lien https://cocorigo.club/produit/jeremy-cadot/

La première consultation avec un athlète est GRATUITEJ'en profite !
+ +