fbpx

INTRODUCTION

Jordan Pothain a rejoint l’équipe de France de natation à l’âge de 21 ans, en mai 2015. Spécialisé dans les courses longue distance, il devient champion de France du 400 mètres nage libre en 2016.

C’est donc logiquement qu’on retrouve Jordan Pothain lors des Jeux olympiques de Rio de Janeiro, avec un super parcours qui le mène jusqu’en finale.

Mais Jordan ce n’est pas que des bras, c’est aussi une tête bien faite. En parallèle de la natation, il veut devenir masseur-kinésithérapeute.

Aujourd’hui, il veut également partager son vécu et aider les sportifs amateurs dans leur progression via la plateforme Cocorigo.

Et ça commence MAINTENANT !

Le nageur du Nautic Club Alp’38 va vous expliquer en 5 étapes la visualisation.

Mais… qu’est-ce que c’est que la visualisation ?

Il suffit de lire l’article pour comprendre tout ça.

Vous êtes prêts ?

C’est parti !

Etape 1 : Préparer la visualisation

Avant de rentrer dans les détails, répondons à cette première question : qu’est-ce que la visualisation ?

La visualisation est une méthode pour permettre à l’athlète de se préparer mentalement. Ceci permet d’anticiper des actions de jeu, de mettre en condition son esprit et son corps pour optimiser sa performance lors d’une compétition, etc.

Jordan nous explique sa préparation pour entamer ses séances de visualisation.

« Tout d’abord, une bonne visualisation commence par poser quelques bases :

  1. Déterminer ce que l’on veut travailler : une course, un geste technique, un combat ou simplement quelques instants d’un des ces moments. Il est essentiel d’être clair avec soi-même sur le début, le pendant et la fin pour ne pas se perdre dans ses pensées pendant la visualisation. À titre personnel, lorsque que j’utilise la visualisation pour une course, je démarre derrière le plot de départ, avant les coups de sifflet du départ. Ensuite je visualise toute la mise en place au départ, le plongeon, la course dans son intégralité comme je souhaite la vivre jusqu’à l’arrivée, et enfin je visualise les instants d’après-course pour m’en imprégner.
  2. Établir le type de visualisation : il en existe deux, interne et externe. C’est-à-dire que vous visualisez la scène en étant acteur ou spectateur, selon votre préférence et votre intuition. À cela s’ajoute les informations sensitives sur lesquelles vous allez vous appuyer : auditives, visuelles, tactiles, kinesthésiques ou même olfactives ! Ces 2 éléments vont rapprocher votre visualisation de la réalité !
  3. Répéter ! La visualisation est comme l’entraînement, plus vous pratiquer, plus vous progresser et plus il y a de résultats ! Donc n’hésitez pas à prendre quelques minutes par jour pour ce simple et puissant exercice. »

Etape 2 : Être dans l’instant présent

« Il est temps de se lancer ! Où et quand ? Peu importe puisque vous pourrez réutiliser cette technique à quelques instants de « l’action » que vous aurez travaillé ! Comment ? Le plus simple, c’est de commencer par se centrer sur soi-même. Je vous propose deux départs pour votre imagerie :

  1. La respiration : rien de plus simple que de vous concentrer quelques instants sur vos inspirations et expirations pour vous connectez avec vous-même. L’air qui entre et sort, votre ventre qui gonfle et ce dégonfle…
  2. Le bodyscan : un petit état des lieux de votre corps en une minute ! Dans quelle position êtes-vous installé ? Quelles parties de votre corps touchent le sol ? Courbatures ? Légèreté ? On part des pieds et on remonte jusqu’à la tête pour voir où on en est !

C’est parti, on rentre dans le vif du sujet ! »

Etape 3 : Entrer dans l’imagerie

« La visualisation, c’est très puissant. Il est donc essentiel d’être très positif dans ce que vous souhaitez imager.

Je vous propose de retrouver un souvenir très positif, où vous pouvez ressentir l’état dans lequel vous étiez. Une victoire, une réussite, un moment entre amis ou en famille ou une découverte, qui vous a fait vous sentir vivant, fort, souple ou tout ce que vous rechercherez dans l’imagerie ! Revivre ces quelques émotions est très important pour une bonne visualisation. »

Etape 4 : Vivre l’imagerie

« Si vous ne savez pas comment « visualiser », vous pouvez imaginer un écran d’ordinateur. Noir au début, votre film défilera sur cet écran.

N’oubliez pas, vous avez choisi un instant « Départ », alors démarrez ici. Le lieu, la température, les personnes présentes…. Selon votre filtre interne ou externe.

Pour la suite, c’est vous qui créez ! N’ayez pas peur de réaliser quelque chose de parfait, ou même une victoire. C’est de là que partiront les bénéfices de votre exercice. Vous avez alors deux missions :

  1. Réaliser votre film : chaque scène, chaque action… en général, c’est assez intuitif car vous avez envie de vivre quelque chose à l’avance.
  2. Capter les sensations de chaque scène : celles de l’étape 1, auxquelles vous êtes le plus réceptif. »

Etape 5 : Absorber la bonne énergie de l’imagerie

« Vous avez terminé votre visualisation, vous avez dû rencontrer des sensations importantes et un état particulier. Pour l’enregistrer, je vous propose de vous reconcentrer sur votre respiration.

Lors des inspirations, vous faites entrer tout ce que vous souhaiter (la force, la souplesse, la joie, la confiance…) dans vos bras et vos jambes.

Lors des expirations, vous vous reconnecter avec la réalité : le contact avec le sol, les sons qui vous entourent et vous pouvez bouger progressivement !

 Ça y est, votre visualisation est terminée ! »

CONCLUSION

Maintenant ce n’est plus un secret pour vous ! La visualisation est une méthode très puissante, qui a prouvé plusieurs fois son efficacité avant de se lancer dans une compétition.

Si on devait résumer les conseils donnés par Jordan :

  1. Préparer la visualisation ;
  2. Être dans l’instant présent grâce à la respiration et au bodyscan ;
  3. Entrer dans l’imagerie ;
  4. Absorber la bonne énergie de l’imagerie.

Le succès est à la portée de tous, donc à votre portée !

À vous de jouer.

Si vous voulez approfondir le sujet et découvrir de nouvelles astuces de sportifs de haut niveau pour exceller, ces articles sont surement parfaits pour vous :

Si vous voulez apprendre directement au côté de Jordan Pothain, vous pouvez réserver des séances de coaching avec lui sur la plateforme Cocorigo en passant par ce lien : https://cocorigo.club/produit/jordan-pothain/

La première consultation avec un athlète est GRATUITEJ'en profite !
+ +